Google.... Mais pas seulement !

Par Clémence Chabod, Ambassadrice des Médias et de l'Information (novembre 2019 - juin 2020)

 

Aujourd’hui, les recherches en France sur Google représentent 90% des parts du marché. Nous l’utilisons au quotidien pour faire des recherches, écrire des courriels, regarder des vidéos, écouter de la musique, ou encore pour nous orienter (via Google Maps) … Bien que très attrayant pour ses centaines d’applications, ce géant des moteurs de recherche n’est pourtant pas un modèle unique et irréprochable, notamment par rapport à la collecte de nos données personnelles.

Il est heureusement possible d’effectuer des recherches plus responsables, grâce à des alternatives plus écologiques, sociales, et/ou respectueuses des données personnelles. 
Voici donc quelques pistes pour avoir le clic citoyen.

Les moteurs de recherches à but écologique

  • Ecosia

Il s’agit d’un moteur de recherche solidaire allemand, à visée écologique, s’appuyant sur Bing, moteur de recherche de Microsoft. Il reverse 80% de ses bénéfices à une opération de reforestation présente dans le monde entier. Il faut environ 45 requêtes pour la plantation d’un arbre. Ce dernier peut être planté dans 15 pays différents, dont le Burkina Faso, l’Ethiopie, l’Espagne, la Colombie, ou encore le Pérou. 
Bien qu’Ecosia récolte nos données personnelles, elles sont supprimées au bout de sept jours, et les adresses IP ainsi que les identifiants des appareils sont anonymisés. Cependant l’internaute fournit tout de même des informations à Microsoft à chaque requête.
En plus de son programme de reforestation, Ecosia reste plus écologique que Google puisque l’entreprise a décidé d’investir dans des centrales photovoltaïques en Allemagne, pour alimenter toutes les recherches sur Ecosia. 

  • Lilo

Lilo est un moteur de recherche français qui finance des projets sociaux et environnementaux, et reverse 50% de ses revenus aux projets choisis par les utilisateurs : financements pour lutter contre des maladies, pour valoriser l’inclusion sociale, pour des projets de reforestation, de maintien des espèces en danger, etc. Chaque recherche est symbolisée par une goutte d’eau, et chaque goutte d’eau peut ainsi être donnée à un projet choisi selon les valeurs et priorités de l’internaute. Bien qu’une recherche ne corresponde qu’à une très faible somme d’argent, c’est par une utilisation collective que Lilo verse chaque année plusieurs centaines de milliers d’euros aux projets soutenus ! Il responsabilise les internautes aussi bien à l’échelle individuelle qu’à l’échelle collective.
De plus, bien que ce ne soit pas sa visée principale, Lilo est également respectueux des données personnelles : il n’existe pas de cookies de traçage sur ce moteur de recherche.

Les moteurs de recherches qui ne vous espionnent pas

Si vous préférez privilégier, avant toute autre chose sur internet, la protection de vos données personnelles, je vous conseille d’utiliser les deux moteurs de recherches les plus reconnus pour leurs valeurs de confidentialité : Qwant et DuckDuckGo.

  • DuckDuckGo

DuckDuckGo se distingue de Google car il ne stocke pas l’adresse IP de ses utilisateurs. Il collecte seulement les informations liées aux mots clés. Si Google personnalise les résultats en se basant sur l’historique de navigation de ses utilisateurs, DuckDuckGo prend le parti d’afficher à tous les internautes des résultats semblables pour un même mot clé. Des résultats moins pertinents, mais une confidentialité préservée. De plus, ce moteur de recherche est géré par une petite équipe de 50 personnes, et il est donc possible de communiquer à ce personnel vos questionnements vis-à-vis de l’interface.

  • Qwant

Qwant, tout comme DuckDuckGo, privilégie la confidentialité de ses utilisateurs, protège leur vie privée et ne suit pas ce qu’ils font ou recherchent en ligne. Avec ce moteur, pas de profilage de données ni de collecte des données de navigation. Qwant ne filtre pas non plus le contenu recherché : si Google nous propose comme résultats de recherche ce que les utilisateurs connaissent déjà (ce qui est semblable au phénomène de bulle de filtres), Qwant ouvre les résultats à des informations pas forcément connues des internautes.

Et maintenant, à vous de choisir ce qui vous convient le mieux 😉 !