Ouvrons les livres aux bébés : le bilan

Visio journée professionnelle

Le mardi 22 juin a eu lieu en distanciel la journée professionnelle « Ouvrons les livres aux bébés ! Et avec eux, partageons les albums en toutes langues » organisée par la Collectivité européenne d’Alsace (Bibliothèque d’Alsace et Direction de la Protection maternelle et infantile) et l'Agence quand les livres relient. On fait le bilan ?

Près de 260 participants

Ils étaient près de 260, issus des services de la lecture publique et de la petite enfance en Alsace, mais aussi de 44 autres départements français, de Belgique et de Suisse ! 260 participants par écrans interposés, curieux, présents et actifs. L’organisation en distanciel, malgré quelques problèmes techniques, a permis à des professionnels de tous les horizons de suivre la journée.

Les intervenantes étaient au nombre de cinq : Maya Gratier, professeure de psychologie de développement, Claude André, lectrice-formatrice de l’association Jeunes Lectures, Marie Nicole Rubio, fondatrice de la revue le Furet et co-fondatrice de la revue Enfants d’Europe, Christine Hélot, professeure des universités émérite (anglais), sociolinguiste et membre du comité Babil-Babel et Bénédicte Keck, chargée de mission à l'Office pour la Langue et les Cultures d'Alsace et de Moselle (OLCA).

Le développement du tout-petit, les enjeux de la lecture partagée, le multilinguisme et la lecture bilingue étaient les thématiques les plus attendues ; et les participants nombreux à souligner leur besoin de renouveler leurs pratiques grâce à des apports théoriques et pratiques, de trouver de l’inspiration, de se tenir informé des actualités et de ce qui se fait ailleurs.

Compte-rendu des interventions

➡️ Revoir l’ouverture de la journée : https://vimeo.com/577826701

➡️ « Lire avant de parler pour apprendre le goût de la langue » : https://vimeo.com/565334027

L’intervention de Maya Gratier a eu un fort retentissement auprès des participants dont voici un témoignage : « Tous les aspects abordés étaient très enrichissants ! J'ai particulièrement apprécié le côté scientifique, les exposés sur la façon dont le tout-petit, puis l'enfant se construit, et construit sa relation au monde, à travers le langage... et bien sûr le partage de différentes expériences de lecture aux enfants. » Tout est dit.

➡️ « Les enjeux de la lecture à voix haute » : https://vimeo.com/579550505

La seconde intervention de Claude André a également été très appréciée. Son ton, à la fois passionné, engagé et militant a touché l’auditoire.

➡️ « Les livres : un espace pour travailler le plurilinguisme et lutter contre les discriminations » : https://vimeo.com/577831520

De nombreux participants ont été vivement intéressés par cette table ronde avec Marie Nicole Rubio, Christine Hélot et Bénédicte Keck. Plusieurs relèvent que la thématique est rarement traitée alors même que le plurilinguisme est au cœur des préoccupations des professionnels.

On notera que certains ont eu l’impression de s’éloigner du sujet de la journée et attendaient davantage d’échanges d’expériences et de pratiques, plus de cas concrets, plus de pistes sur ce qu’il est possible de mettre en place dans les structures.

➡️ Revoir les échanges de fin de journée : https://vimeo.com/577834933

La qualité des échanges avec les intervenantes et celle des réponses apportées aux questions posées ont été soulignées.

Les participants ont par ailleurs été très curieux et intéressés par la riche bibliographie envoyée en amont : ouvrages théoriques de références, albums... Il n'y a plus qu'à arpenter les rayons d'une bibliothèque !

Mise en pratique et projets

Plusieurs pistes de réflexion ont émergé chez les participants à l’issue de la rencontre : la majorité d’entre eux ont pris conscience de l’importance de proposer des lectures multilingues et de qualité aux tout-petits et à leur famille.

Certains ont affiché la volonté d’aller davantage à la rencontre des bébés et des tout-petits avec des lectures individualisées malgré les conditions peu propices voire non adaptées à ce type de pratique.

« L'intervention de Maya Gratier m'a rappelé que les moins de 1 an nécessitent une attention pleine et personnalisé, ce qui est peu compatible avec nos pratiques actuelles d'accueils de tout-petits : ces temps sont pour moi des moments de médiation plutôt adressés aux 18 mois-2 ans et/ou aux éducateurs accompagnateurs (parents, nounous, assistantes maternelles...). Je vais réfléchir à une manière de m'adresser directement aux 0-18 mois... »

Enfin, d'autres ont souligné que cette journée leur permettra de développer un argumentaire plus solide pour défendre l’importance de la lecture d’albums et d’albums multilingues aux tout-petits auprès des parents et des élus.

« Les arguments en faveur du bilinguisme me permettront d'essayer de convaincre parents et élus du bien-fondé de cette démarche (les préjugés sont parfois bien ancrés !) Il serait bénéfique d'impliquer plus les familles et les autres intervenants extérieurs même d'élargir le concept aux autres langues. »

Une affaire à suivre

Cette journée inédite a été un joli succès, un beau moment d'échange et de partage, et nous espérons pouvoir y apporter des suites. A bientôt ?

⚠️ Vous pouvez retrouver jusqu’au 31 octobre l'intégralité des vidéos de la journée sur le site de l'Agence quand les livres relient.