Animation "Crée ton jeu vidéo" à Erstein - 01/04/2017

Faut-il être informaticien pour programmer un jeu vidéo ? Bien sûr que non ! A Erstein, 8 enfants de 8 à 14 ans l’ont fait lors d’une animation le samedi 1er avril 2017.

La Bibliothèque départementale du Bas-Rhin (BDBR) et la médiathèque d’Erstein ont conçu une animation numérique pour les enfants à partir de 8 ans.

 

Samanim _erstein

 

Découvrir en s’amusant !

La BDBR propose des services numériques depuis 2010 aux bibliothèques de son réseau. Les animations numériques sont une déclinaison logique, tout comme l’accompagnement sur site des bibliothèques dans cette démarche de diffusion d’une culture numérique. 

La médiathèque d’Erstein souhaitait intégrer des animations numériques à son programme d’action culturelle. Un samedi par mois, c’est « Sam’Anim » !

La BDBR ayant acquis fin 2016 des kits makey-makey, c’était là l’occasion de s’initier ensemble, entre bibliothécaires, à la programmation et à l’utilisation de ces kits. Deux séances de travail ont permis d’affiner le concept, le déroulé de l’animation. Quelques heures de travail chacun de son côté ont été nécessaires pour appréhender à la fois Scratch et Makey-Makey.

  • Scratch, c’est quoi ?

Un logiciel de programmation simplifié, utilisé au collège. Pas de jargon informatique, on utilise des blocs de commande dont la terminologie est compréhensible par tous. Avec Scratch, il est possible de programmer de petits jeux, des histoires interactives et même de faire des combats de robots (si, si !).

  • Makey-Makey, c’est quoi ?

Un kit comprenant un circuit imprimé, des pinces crocodiles, des câbles Dupont, un rouleau de cuivre, un câble USB. Mis au point par deux ingénieurs du MIT, le « makey-makey », c’est « make » = faire + « key » = touche. Un résumé, on remplace un clavier par n’importe quel objet connecté à la carte.

Une collaboration fructueuse, des lecteurs conquis…

Plus de demandes d’inscription que de places disponibles !

La co-construction d’une animation avec une médiathèque du réseau a été très enrichissante. Ce type d’animation n’était pas encore proposé par la BDBR. Ce fut également l’occasion de voir la concrétisation du projet et les réactions des usagers.

Gabriel, 14 ans : « J’ai appris des choses que je ne savais pas. Pour ceux qui ne connaissent, c’est sympa à découvrir. C’est utilisable par tous. J’aimerais qu’il y ait d’autres animations. C’est bien de faire ça en médiathèque, on travaille sur différents supports. »

À consulter

Galerie photo

Partagez cet article