Vous êtes ici :

Maïkan

IMGP4867bis.jpg
Catégorie(s) : Conte, Arts de la rue, Musique
Public(s) Cible(s) : Tout public
Artiste local : oui
Adresse : 10 rue belle vue
Code postal : 67730
Ville : LaVancelle
Téléphone : 0367091622
Email : maikanwinckel@gmail.com
Site internet : http://manu-la-conteuse.blogspot.fr/

Présentation

Son nom est Manuelle Winckel, mais pour son métier de conteuse elle a choisi : Maïkan, ce prénom en Montagnais, ou langue Innu des amérindiens du fleuve St Laurent veut dire « loup ». Ses thèmes favoris viennent des grandes terres, au-delà des océans, ses contes disent les loups et les Amérindiens. Du sud au nord en passant par les Mayas. Sa voix nous entraîne sur nos lointains souvenirs de nos racines Sa voix de alto, nous guide sur les chemins, mêlant tambour Chaman et flûte amérindienne (Elle va jusqu'à chanter dans leur langue) Elle est née dans un petit village du Nord de l'Alsace et a été bercée par les légendes Alsaciennes dès son plus jeune age. Aussi une partie de son répertoire est habitée par les sorcières, les Elfes et les géants.

Les trolls alsaciens, mais aussi par le courage des femmes de sa province, des anecdotes collectées sur son chemin. Enrichie par ces deux répertoires tellement contradictoires, elle poursuit sa route en semant des histoires pour petites et grandes oreilles. De la petite enfance à l'age vénérable de nos anciens. Certaines histoires sortent directement de son imagination débordante, d'autres sont le résultat de rencontres. De petits cailloux découverts au hasard de ses lectures. Maïkan Partage ses trouvailles avec bonheur, fait chanter son public au son de chansons à répondre, fait résonner au plus profond de nous, l'âme de la terre, la notre et celle si lointaine, si étrange des chamans.

Elle a participé l'année dernier au festival Sommerlied du côté de Haguenau, puis a celui « des cabanes en Lorraine » . Elle travaille également avec les périscolaires sur l'apprentissage de la parole qui raconte. Elle a aussi animé plusieurs exposition de peinture. Elle s'est essayée à raconter dans les endroits les plus farfelus, songeant que la parole est un souffle que rien ne doit arrêter, et que, comme dans l'histoire de Nils Holgersson  il faut toujours « dépasser les plus hautes montagnes. » Parce que : « nous sommes tous des enfants perdus dans la forêt, écoutant le vent et rêvant de bonheur ».

Galerie photo

Vidéo de l'artiste

Partagez cet article