Le rapport Orsenna sur les bibliothèques

Bibliothèque de Châtenois © Patrice Seiler

"Voyage au pays des bibliothèques, lire aujourd'hui, lire demain" est le titre du rapport d'Erik Orsenna et Noël Corbin présenté mardi 20 février 2018. Découvrez les 19 propositions pour les bibliothèques !

La BDBR a accueilli le 26 octobre 2017 Noël Corbin, inspecteur des affaires culturelles au ministère de la Culture, dans le cadre de la mission Orsenna. Nous sommes heureux d'avoir pu contribuer à la reconnaissance du rôle structurant joué et à jouer par les bibliothèques lors de nos échanges.

Le rapport évoque notamment l'accompagnement des bibliothèques départementales comme la BDBR :

  • "Diagnostic, accompagnement, formation, mise à disposition de collection, mais parfois bien plus encore : ingénierie. La bibliothèque départementale du Bas-Rhin a construit un partenariat avec la section design du Lycée Le Corbusier d'Illkirch-Graffenstaden, créant l'In situ lab - pour mettre en place des résidences de six semaines et créer des prototypes répondant à tous les défis auxquels les bibliothèques (ici souvent dans des espaces très réduits) sont confrontées - . la bibliothèque identifie des bibliothèques du réseau ou des collectivités ayant des questionnements sur le devenir de la lecture publique et joue un rôle de conviction et d'interface auprès des équipes locales.
    Les résultats sont toujours surprenants, souvent séduisants, telle la bibliothèque mobile, petit dispositif de petite bibliothèque "à tirer comme un jouet" et transformable en cabane pour enfants, ou des dispositifs mobiliers (bancs de lecture, mobilier en carton, itinéraire de lecture des habitants dans un village).
    Un équilibre existe donc sur les territoires ruraux, qui sont souvent ceux qui ont le plus besoin de développer les équipements, besoins de services et d'infrastructuers mutualisés, d'écoute et de conseils. Le double réseau offert par les intercommunalités et les bibliothèques départementales est précieux et doit être sauvegardé." (extrait des pages 37-38)

Découvrez des photos de ces projets issus des 4 saisons de l'In situ lab à la fin de l'article, dans la galerie en bas de page.

Les 19 propositions

  • Proposition n°1 : accompagner les extensions d’ouverture d’un diagnostic territorial sur l’organisation du temps des usagers et d’une réflexion sur les missions des agents pour renforcer leur présence auprès des usagers en développant, par exemple, l’automatisation des prêts.
  • Proposition n°2 : conditionner l’octroi de subventions de l’État pour des investissements dans une bibliothèque à l’adoption d’un plan stratégique définissant les ambitions en matière de lecture publique, au niveau d’un bassin : charte de la lecture publique.
  • Proposition n° 3 : mettre en oeuvre rapidement l’ouverture de trois bibliothèques universitaires le dimanche à Paris et envisager l’ouverture, le dimanche d’espaces de coworking dans des locaux publics fermés le dimanche (restaurants administratifs).
  • Proposition n° 4 : renforcer les partenariats conventionnels entre les bibliothèques universitaires et municipales pour des ouvertures coordonnées.
  • Proposition n° 5 : garantir, si nécessaire par la loi, le rôle et le fonctionnement des bibliothèques départementales, indispensables à la vitalité du réseau de lecture publique, notamment dans les zones rurales.
  • Proposition n°6 : lors de la rénovation ou construction de nouvelles bibliothèques, privilégier (surtout dans les villes petites et moyennes) la mutualisation d’espaces avec des services intervenant dans le champ de la cohésion sociale (PMI, CCAS Pôle emploi) et les maisons de services au public.
  • Proposition n°7 : développer une approche des réseaux de lecture publique notamment dans les zones rurales en encourageant le développement de la compétence des intercommunalités dans ce domaine.
  • Proposition n° 8 : envisager, dans le cadre d’un partenariat national et à partir d’une cartographie croisée des implantations de La poste et des bibliothèques sur le territoire, le développement d’actions communes tant pour le partage de locaux que pour les services (portage de livre, services numériques.)
  • Proposition n°9 : développer toutes les bonnes pratiques en matière d’actions hors les murs des bibliothèques dans le cadre de la DGD : kiosques « livres service » notamment en envisageant leur substitution aux bibliobus lorsque les conseils départementaux abandonnent ce dispositif.
  • Proposition n°10 : engager avec les professionnels des bibliothèques, les élus et le centre national de la fonction publique territoriale un travail sur revoir les cadres d’emploi de la filière territoriale des bibliothèques pour les mettre en cohérence avec ce que les métiers sont devenus et prévoir, pour les bibliothécaires, après la réussite au concours une formation d’application de 6 mois axée sur le rapport aux usagers.
  • Proposition n°11 : Développer les partenariats entre les acteurs culturels territoriaux et nationaux pour renforcer l’accès des usagers des bibliothèques à l’ensemble de l’offre culturelle. Pour l’État, chaque opérateur ou structure labellisée devra établir un partenariat avec une ou plusieurs bibliothèques, notamment dans le cadre des projets EAC.
  • Proposition n° 12 : poursuivre, avec tous les partenaires concernés, la concertation sur le prêt numérique en bibliothèque afin d’enrichir l’offre dans un cadre permettant l’accès de ce nouveau marché à tous les libraires et une juste rémunération pour les auteurs.
  • Proposition n° 13 : encourager les partenariats avec les agences de pôle emploi pour développer les permanences de professionnels dans les bibliothèques.
  • Proposition n°14 : développer, en lien avec les rectorats, les partenariats entre les bibliothèques et les collèges et lycées avec comme objectif d’en doubler le nombre d’ici 2022.
  • Proposition n°15 : renforcer les efforts pour améliorer l’accessibilité et l’investissement en ordinateurs adaptés aux déficiences visuelles et auditives. Tout investissement dans une bibliothèque doit comporter un volet accessibilité handicap.
  • Proposition n°16 : lancer un plan national pour l’édition adaptée pour développer substantiellement les contenus disponibles et mobiliser l’ensemble des acteurs de la chaîne de livre.
  • Proposition n°17 : garantir à tous les détenus le droit à la lecture en prison, en développant les partenariats avec les bibliothèques et en garantissant aux associations intervenant dans le secteur les moyens d’assurer leurs missions. L’objectif est que chaque prison ait un partenariat avec une bibliothèque, notamment les bibliothèques départementales.
  • Proposition n°18 : Créer une plateforme numérique d’échange pour l’ensemble des personnels, élus et association concernés par les bibliothèques.
  • Proposition n°19 : Décerner un label aux collectivités qui s’engagent pour la lecture publique (équipements, horaires, partenariats) et créer une plateforme numérique d’échange où se partagent les expériences de tous les professionnels.

L'intégralité du rapport est téléchargeable ci-dessous ou sur le site du Ministère de la Culture (lien à droite).

Prochaine étape

Le ministère de la culture organisera une rencontre avec les professionnels le 9 avril 2018 pour la mise en oeuvre des propositions.

À consulter

Partagez cet article